logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

11/08/2017

l'Homme qui voyait à travers les visages

J'ai beaucoup aimé ce "Thriller philosophique" d'Eric-Emmanuel Schmitt

Je crois qu'il aurait plu également à mon ami Maurice...

Voici quelques citations que j'ai recueillies dans ce roman :

Des Anges :
Ils ne veulent qu'agir, toujours agir, concentrés, efficaces. Un grave malentendu court sur les anges : nous croyons qu'ils veillent sur nous pour soigner notre anxiété, alors qu'en réalité c'est nous qui devons les rassurer.

Des cons :
D'ailleurs, ils sont si cons que lorsque je leur explique qu'ils le sont, ils ne pigent pas.

D'où vient la violence,des Hommes ou de Dieu :
Et nous, toi, moi, les autres, que faisons-nous durant des siècles ? Nous chargeons les hommes. Nous rabâchons qu'ils se servent de Dieu pour exprimer leur agressivité, mais si Dieu se servait des hommes pour exprimer la sienne ? Nous affirmons que Dieu se réduit à une excuse, mais si l'humanité se réduisait à une excuse pour Dieu ? Nous serinons que la fureur humaine engendre des carnages, mais si c'était la fureur divine ? Nous parlons de violences commises au nom de Dieu, mais si elles matérialisaient la violence même de Dieu ?

Des chiens :
Ils vont, ils viennent, ils grattent, ils flairent, prompts à relever les bruits, les odeurs, les présences, la queue fière, la patte agile, un instant aux aguets, galopant la seconde d'après, puis trottant comme si de rien n'était, la truffe au vent, tendus, souples, contemplatifs et prédateurs, sauvages et harmonieux.

Des relations au Divin :
Selon moi, il y a deux sortes d'humains. Ceux que Dieu laisse tranquilles. Ceux que Dieu harcèle.

De l'athéisme :
Vouloir croire révèle un appétit autant qu'un renoncement, une ambition autant qu'un échec. Vouloir croire ressemble au désespoir. Les êtres désirent croire et deviennent athées par dépit.
Je réitère : la foi vient de
Dieu, pas de l'homme.

Dieu est injuste.

Les textes sacrés ne racontent pas autre chose.

Dieu est cruel.

De l'Amour :
Pour les maisons comme pour les humains, on ne choisit pas celle ou celui qu'on aime. On cède. Quand on cherche des raisons d'aimer, on n'aime pas.

Des difficultés de communication du mystique :
Les mots racontent le visible, pas l'invisible. Ils narrent l'expérience ordinaire, jamais l'extraordinaire. Le mystique ne s'exprime qu'approximativement, par métaphores : il est condamné à la poésie.

De notre liberté  :
Qui écrit quand j'écris ? Qui agit quand j'agis ?

De l'importance de l'âme :

Il a une âme.

Elle a très peu servi.

 

Commentaires

je ne connais pas ... mais pourquoi pas !
Amitiés

Écrit par : Nicole la Berrichonne | 11/08/2017

Répondre à ce commentaire

j'aime bien cet auteur!!!en ce moment, je lis de lui : "L'Evangile selon Pilate"!! Bisous Fan

Écrit par : FAN | 11/08/2017

Répondre à ce commentaire

Jamais rien lu de lui. Suis pas tentée. Peut-être ai-je tort.
Bonne fin de semaine.

Écrit par : Genevieve | 11/08/2017

Répondre à ce commentaire

je ne connaissais pas cet écrivain. Renée

Écrit par : campanule | 12/08/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique