logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

12/03/2013

QUAND LES ORDINATEURS ET INTERNET N'EXISTAIENT PAS + lettres de change

A cette époque les chèques étaient peu courants. 
On utilisait surtout la lettre de change.
En voici quelques exemples, tirés du cahier de ma maman.
Lait Gloria, Huile des Chartreux, souvenirs de mon enfance. Et un fournisseur de bouchons, en vrai liège à l'époque, ce qui signifierait que mon grand-père mettait du vin en bouteilles.

lait gloria.jpg

gloria timbre verso.jpg

huile table chartreux.jpg

bouchons.jpg

Commentaires

Les bouchons de liège servent ( servaient ) à boucher à peu près tous les liquides transportables ; je me souviens de bonbonnes d'alcool , d'éther , etc , bouchées avec du liège et scellées à la cire ; ces bonbonnes étaient protégées par de la paille tressée .
Je vois que ton grand-père commercialisait de l'huile d'olive ; fort probable qu'il la mettait en bouteille lui-même . Il n'y a pas que le vin dans la vie !!!!!;>).
Sympas ces écrits commerciaux qui devaient passer par les mains d'employés à manche de lustrine ...

Écrit par : daniel | 12/03/2013

Coucou Dom !
J'ai vu ça chez le papa de Gigi qui avait un atelier-magasin motos et vélos à Besançon . Bon mardi et bizoux !

Écrit par : françoise la comtoise | 12/03/2013

Trés intéressants , ces documents.J'ai lu, attentivement les liens et je ne pensais pas que les chèques existaient depuis aussi longtemps ( 1742.... ouah, ouh!).
L'huile des Chartreux, je ne connaissais pas.Il est vrai que ,dans mon enfance, j'ignorais l'existence même de l'huile d'olive!

Écrit par : ALN | 12/03/2013

Cela employait bien du monde, et du monde sérieux, appliqué.
Les temps ont bien changé.
J'ai la chance de posséder les cartes d'identité de mes grands-parents paternels. Le teint et la couleurs des yeux y sont mentionnés.
Amicalement
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 12/03/2013

Cela fait revenir plein de souvenirs du temps de mes grand parent
Belle soirée Bises Brigitte

Écrit par : fleurbleu | 12/03/2013

Trois cent soixante quinze francs de bouchons! En 1939!
Dites donc, il devait avoir une sacré cave, votre aïeul. A ce
niveau là, si vous ne l'avez constaté vous même c'est que d'autres l'ont bue. Triste affaire.
Amitiés.

Écrit par : NOURATIN | 13/03/2013

Tu nous présentes des documents qui sont dans les mémoires de tous ceux qui sont un peu anciens. Lettre de change, mandats, timbres fiscaux, tout cela fonctionnait bien, par la poste ou des établissements financiers qui ne montaient pas des combinaisons fumeuses avec des subprimes véreuses.

Nous ferions bien de revenir à une éthique propre en matière de finances mondiales.

Christian

Écrit par : Christian | 13/03/2013

les bouchons de liège bouchaient tout , même l'eau de javel qui était fermée d'un petit bouchon conique . pour l'huile, je me souviens qu'elle était vendue au détail avec une machine en verre qui plongeait dans un réservoir, il fallait pomper et on voyait l'huile monter dans la partie en verre jusqu'à la graduation du volume désiré (comme dans les pompes à essence archaïques )
beaucoup de liquides se vendaient au détail et le commerçant avait les bouchons pour tous les contenants (huile, lait, vin, pétrole, soude caustique, térébenthine etc)
un sou etait un sou et on payait ses dettes sans emprunter à Pierre pour payer ce qu'on devait à Paul !
bises

Écrit par : josette | 15/03/2013

C'est vrai j'avais oublié que les bouchons servaient à tous types de contenus.
Et le lait, la moutarde, les cornichons et d'autres produits comestibles étaient servis dans des bouteilles.
C'était le temps aussi du verre consigné.

dominique

Écrit par : papydompointcom | 15/03/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique