logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

12/02/2013

MIROIR MON BEAU MIROIR Dis moi quelle est la plus belle?

joconde001.jpg

Une seconde Joconde a-t-elle été achevée par Léonard De Vinci, une douzaine d'années avant le tableau du Louvre ? Hier, la Mona-Lisa Foundation a dévoilé un tableau exhumé d'un coffre-fort suisse qui pourrait être celui-ci, même si l'on est qu'au début des vérifications et que l'œuvre a aussi ses détracteurs...

Par Sébastien COLSON

C'est dans le palace où Sissi est morte voilà plus d'un siècle, que Mona Lisa a peut-être entamé une seconde vie, hier après-midi, sur les bords du lac Lé­man. Dans les salons cossus du Beau-Rivage, une fonda­tion zurichoise a en effet dé­voilé un tableau qui pourrait être une version 1503 de la Joconde, Graal ultime de l'his­toire de l'art. Pourquoi celui-là alors, plutôt que l'une des in­nombrables copies réalisées par les élèves, maîtres de la Renaissance ou rivaux dans le bouillonnement artistique du nord de l'Italie de l'époque ?

"Le tableau est son meilleur ambassadeur" a dit Markus Frey, avocat, banquier, et pré­sident de la Fondation, en sou­levant le rideau sur l'œuvre dans un silence ému. Et s'il est vrai que la ressemblance est frappante, le sourire égale­ment énigmatique, et la fines­se du trait avérée, la preuve est bien loin d'être suffisan­te. Mais ça, la Mona Lisa Foundation le sait bien. Et de­puis 2010, "elle a investi des millions" pour expertiser l'œuvre. Enfin, pas elle direc­tement. Un mystérieux con­sortium, qui a acquis le ta­bleau en 2008. C'est d'ailleurs là que l'histoire prend des al­lures de thriller à la mode helvète.

Car si la Mona Lisa Founda­tion a reçu pour mandat d'ex­pertiser le tableau sans limites financières, semble-t-il, ce fut à la condition expresse de ne rien dire des richissimes mem­bres du consortium, ,qui préfè­rent rester dans l'ombre. "En revanche, vu l'importance de l'œuvre, à l'avenir, le consor­tium n'envisage pas d'autres issues que de le laisser dans le domaine public et de l'expo­ser dans les musées" précise Markus Frey.

Bref, le label De Vinci ne sera pas utilisé avec objectif de profit par nos mystérieux collectionneurs. Ceux-ci ont donc dévoilé le chef-d'œuvre aux yeux de quelques happy few hier pour la première fois depuis très longtemps.

La vérification ne fait que commencer

Car, à dire vrai, cette Mona Lisa antérieure n'est pas tout à fait inconnue. Pour les centai­nes de spécialistes de Léonard De Vinci, elle porte même un titre et une aura quelque peu mythique : la "Mona lisa d'Isleworth", du nom d'un petit village près de Londres où le tableau réapparût en 1913 après des siècles d'oubli.

Un citoyen de Sa Majesté, Hugh Blaker l'acheta. D'em­blée, le tableau eut un destin tourmenté et fut évacué vers Boston, Première Guerre mondiale oblige. Quelques experts de l'époque l'exami­nèrent, à l'instar de John Eyre, qui conclut "que le chef-d'œuvre Isleworth sera recon­nu un j our comme étant la ver­sion Giocondo, je n'en ai pas l'ombre d'un doute". Las, ac­quis par Henry Pulitzer, qui y perdit sa maison et son impor­tante collection d'art, il fut mis au frais d'un coffre-fort suisse pendant des décennies, jus­qu'à son rachat en 2008.

La bonne nouvelle, c'est qu'entre-temps, les méthodes scientifiques ont progressé. Et de 2010 à 2012, dans le plus grand secret, des physiciens, des historiens de l'art, et mê­me le professeur Joe Mullins, spécialiste judiciaire et con­sultant FBI à Washington en reconstruction faciale à ses heures perdues, ont travaillé sur la présumée Mona Lisa antérieure. Carbone 14, infra­rouge fausse couleur, rayons X, mesure du plomb blanc par spectroscopie gamma... Voici ce qui a été utilisé en même temps que le flair de certains connaisseurs de De Vinci pour faire parler la mutique jeune femme.

Au terme des investiga­tions, le professeur Alessandro Vezzosi, directeur du Museo Idéale Leonardo da Vinci, dans la ville natale du génie de la Renaissance, a donc tranquillement pu con­clure hier "qu'au vu des con­naissances, ce tableau semble être celui plus que tout autre qui présente des éléments qui pourraient bien le faire re­monter à la lisa de 1503 ". Si la Mona Lisa Foundation est sû­re d'elle et a publié ses conclu­sions dans un rapport de 320 pages, néanmoins le proces­sus de vérifications ne fait que commencer, car le tableau est contesté et a ses détracteurs.

"Nous invitons tous les ex­perts à venir voir le ta­bleau. Nous sommes ouverts à la controverse et aux argu­ments contraires" a précisé Markus Frey hier. Nul doute que les spécialistes afflueront et que l'on n'a pas uni dans les années à venir de parler de ce tableau. Celui-ci aurait une valeur inestimable s'il'- était avéré qu'il soit une Joconde antérieure. En attendant, pour ceux qu'ils l'ont vu, il reste l'impression d'un magnétisme étrange. Celui-là même qui amène chaque année 6 mil­lions de visiteurs au Louvre ?

 Publié dans le journal "le Dauphiné Libéré " du 27 Septembre 2012

Mais ce que personne ne sait c'est que je possède la troisième Joconde :

 

R IMG_3553.jpg

Non je plaisantais : il s'agit d'une version présentée au Clos Lucé d'Amboise,où a vécu et est mort Leonard de Vinci. Voir les liens :

Une histoire de la Joconde

 les sept Jocondes

 d'autres copies

Commentaires

Quid de l'oeuf ou la poule ????
Les peintres travaillant en atelier , qu'y aurait-il d'étonnant à ce qu'existent différentes versions d'une même Joconde terminées ou supervisées par le même Maitre ? Ce fut le cas pour de nombreux autres peintres (Murillo par ex ) .
Quant à dire laquelle est la "vraie" , ou la plus "vraie" ....

Écrit par : daniel | 12/02/2013

Oh mais l'affaire ne fait que commencer!!! Surtout qu'il y a quelques millions de dollars à la clef!! BISOUS FAN

Écrit par : FAN | 12/02/2013

Coucou Dom !
Il y a sans doute des secrets dans tout cela , monnaie , monnaie . Bizoux !

Écrit par : françoise la comtoise | 12/02/2013

En attendant cela fait parler....
bonne soiree.
Nathalie

Écrit par : nathalie | 12/02/2013

je me souviens d'un dessin humoristique en trois tableaux ...le premier un gardien du Louvre devant un emplacement vide, avec simplement un panneau Joconde ...le gardien avait les bras au ciel la bouche ouverte .
le deuxième dessin représentait un gardien dans une immense salle du musée pleine à craquer de tableaux de la Joconde tous semblables .
dans le troisième bien sur le gardien sur sa chaise accrochait le tableau sous l’œil de son chef qui disait , "arrête de paniquer à chaque fois mon gars t'as vu? on a de quoi tenir "
Alors que penser de cette Joconde soeur... ébauche... copie de l'autre je n 'en sais rien . J'aime beaucoup Léonard et par dessus tout ses dessins . Je le soupçonne d'avoir bien ri en imaginant notre tête des années après sa mort devant certaines machines étonnantes qu'il avait dessinées . On a monté aux nues des tourlourous qui ne le valaient ni en peinture ni en quoi que ce soit . (comme le sculpteur qui "sculpte "le lait quand il renverse sa bouteille par terre )
bises

Écrit par : josette | 13/02/2013

il y a beaucoup de Joconde de cette époque pas forcément du maître mais de ses apprentis.
j'aime beaucoup Léonard de Vinci peut être pas fréquantable d'après ce que j'ai lu mais tout ces grands artistes sont un peu fou dirons nous mais j'adore son génie
a bientôt
lyly

Écrit par : lylytop | 13/02/2013

Si l'on cherche bien, on doit trouver de nombreuses reproductions de La Joconde, parfois saisissantes de vérité, heureusement que la véritable est bien protégée au Louvre...Je l'ai maintes fois admirée...

Amitiés
Hélène

Écrit par : hélène | 14/02/2013

Mona Lisa était loin de se douter que tant d'années passeraient et qu'elle serait la cause de tant d'enjeux et de recherches
J'ai eu le bonheur de l'admirer plusieurs
Belle journée Bises Brigitte

Écrit par : fleurbleu | 14/02/2013

Si je voulais " kidnapper" la Joconde, je prendrais celle du Clos Lucé .Elle me semble moins triste que les 2 autres!
Je n'ai jamais vraiment aimé ce tableau qui attire pourtant les foules au Louvre.Dans l'oeuvre immense de Léonard de Vinci, j'aime beaucoup son tableau de Sainte Anne ,ses croquis de chevaux et de machines volantes.

Écrit par : ALN | 15/02/2013

Je garde celle que je connais depuis toujours.
Elle est douce. Elle se promène dans la nature avec son voile sur les cheveux. On dit que ce voile signifie qu'elle venait d'enfanter. ???
Bon samedi
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 16/02/2013

Bonsoir Dominique

Un jour, on saura analyser l'ADN du peintre et on remontera directement à l'individu qui a peint le tableau !!! Ce jour là, il y aura de l'angoisse dans tous les musées du monde entier.

Christian

Écrit par : Christian | 16/02/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique